Allez au contenu, Allez à la navigation

UFG REM a investi 350 M€ en 2009 et prévoit plus de 700 M€ d’engagement en 2010

24/02/10

En 2009, UFG Real Estate Managers, leader français du marché des SCPI avec 5 milliards d’euros de capitalisation, a réalisé, pour le compte de ses clients particuliers et institutionnels, plus de 350 M€ d’acquisitions et plus de 165 M€ de cessions.

Ces acquisitions ont indifféremment porté sur des immeubles tertiaires et résidentiels, sur des actifs de diversification (murs de résidences, exploitations viticoles, LMP, etc.) ainsi que sur des actifs spécifiques tels que les murs de 158 hôtels F1 externalisés par Accor et acquis par l’OPCI Silverstone. En matière de cessions et malgré un environnement de marché délicat, UFG REM a continué la mise en oeuvre d’une politique active de rotation des actifs visant au rajeunissement du patrimoine et à l’allongement de la durée ferme moyenne des flux locatifs.

En termes de perspectives pour 2010, UFG REM est confiant dans la reprise progressive des marchés immobiliers français et prévoit en conséquence une enveloppe globale d’investissement supérieure à 700 M€ pour le compte de ses SCPI, de ses OPCI et d’investisseurs institutionnels. Ces investissements, de l’ordre de 500 M€ pour l’immobilier d’entreprise, seront essentiellement affectés aux segments considérés comme sécurisés, pérennes et correctement appréciés par le marché, à savoir les immeubles de bureaux situés dans les zones les plus résistantes d’Ile de France et des grandes agglomérations régionales ainsi que les commerces dont la stabilité des revenus est protégée par la qualité de l’emplacement. Pour le compte de l’OPCI Immo SR, UFG REM se positionnera sur des projets de développement ou de rénovation susceptibles de s’inscrire dans une démarche environnementale. En outre, UFG REM poursuivra, pour ses clients institutionnels, l’acquisition en « club deal » d’actifs externalisés par de grands utilisateurs, notamment dans le secteur des commerces.

Sur le segment de l’immobilier résidentiel, les investissements devraient être à la hauteur du succès du dispositif Scellier, tant en produits collectifs (135 M€ prévus) qu’en diffusion au détail (60M€), ces objectifs restant soumis à la capacité du marché à générer un flux d’actifs de qualité. Enfin, les acquisitions d’actifs dits de diversification s’élèveront à 75M€.

Télécharger le communiqué de presse.

Revenir à la liste
Haut de page
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies conformément à notre politique de données personnelles. En savoir plus.