Allez au contenu, Allez à la navigation

biospace med boucle un tour de table de 12,3 millions d’euros et accélère son développement

16/04/10

biospace med, la société d’imagerie médicale qui a développé le système révolutionnaire d’imagerie 2D/3D ultra basse dose EOS, annonce aujourd’hui la clôture d’un tour de table de 12,3 millions d’euros (18 millions de $).

Alors que se multiplient les installations d’EOS dans les centres hospitaliers européens, en particulier français, mais aussi nord-américains, et que la technologie EOS est considérée par la communauté des radiologues et des orthopédistes comme une avancée majeure, la confiance des investisseurs se confirme avec ce nouveau tour de table. Il réunit les actionnaires historiques de l’entreprise : Edmond de Rotschild Private Equity (Paris), Crédit Agricole Private Equity (Paris), UFG Private Equity (Paris), NBGI Ventures (Londres), COFA Invest (Paris) et s’élargit à CDC Entreprises qui intervient pour le compte du FSI.

Comme le souligne Marie Meynadier, directrice générale de biospace med « Nous sommes particulièrement heureux d’accueillir CDC Entreprises au capital de la société. Ce nouveau tour de table va nous permettre d’accélérer la pénétration d’EOS sur son marché en Europe et en Amérique du Nord et de faire de cette nouvelle modalité d’imagerie ostéo-articulaire révolutionnaire, un outil clinique de routine».

EOS est une nouvelle technique d’imagerie médicale qui permet de réaliser une imagerie globale du corps du patient, à 2 et 3 dimensions, à des doses d’irradiation 10 fois inférieures à celle de la radiologie conventionnelle et jusqu'à 1 000 fois moindres que celles du scanner. EOS apporte ainsi une solution révolutionnaire dans un contexte où l’irradiation liée aux examens radiologiques a augmenté de 600 % dans les vingt dernières années. Le bénéfice d’EOS est particulièrement important en pédiatrie, car les enfants sont soumis à des examens radiographiques tout au long de leur croissance, alors que leurs organes sont très sensibles aux radiations ionisantes. Le bénéfice d’EOS est également significatif pour les adultes qui sont soumis à des radiations ionisantes lors d’examens de radiologie conventionnelle ou de scanner.

EOS vise particulièrement le diagnostic, le suivi, le bilan préopératoire et la surveillance postopératoire dans les pathologies dégénératives et déformatives ostéo-articulaires.

EOS permet en effet l’accès à une imagerie du corps entier, et à une imagerie en trois dimensions (3D) du squelette humain grâce à un logiciel de reconstruction et de modélisation de deux clichés pris simultanément. ce logiciel permet également de fournir automatiquement des mesures 3D (longueurs, angles) et de calculer une large palette de paramètres cliniques, dont certains étaient jusqu’ici inaccessibles, et qui sont nécessaires au diagnostic et à la planification chirurgicale. Les clichés et paramètres cliniques sont obtenus dans la position d’appui fonctionnelle (station debout, assise) et reflète ainsi la situation ostéo-articulaire du patient en charge.

EOS est basé sur une technologie brevetée de détection de particules issue des travaux de Georges Charpak, Prix Nobel de Physique en 1992, et sur des technologies algorithmiques issues de travaux académiques.

« biospace med apporte une réelle révolution en imagerie médicale, et nous sommes convaincus de ce que son impact sera considérable » a conclu Olivier Denigot, Directeur de Participations chez UFG PE.

Télécharger le communiqué de presse.

Revenir à la liste
Haut de page
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies conformément à notre politique de données personnelles. En savoir plus.