Allez au contenu, Allez à la navigation

L'avenir du capitalisme est dans la croissance durable

20/07/17

Dans son livre "Sapiens", Yuval Noah Harari, professeur d’histoire à l’Université Hébraïque de Jérus...

Si le capitalisme a joué un rôle décisif dans l’essor de la science moderne et l’avènement de notre société technologique, il n’en demeure pas moins un credo, fondé sur un humanisme libéral, nullement inscrit dans les gênes de l’homo sapiens. Ses fondements sont profondément religieux comme l’a souligné Max Weber dans son livre "L’éthique protestante et l’esprit du capitalisme". En effet la croyance libérale dans la nature libre et sacrée de chaque individu vient directement de la croyance chrétienne traditionnelle dans les âmes individuelles libres et éternelles. Du coup, on est troublé par le fait que l’Investissement Socialement Responsable prend ses sources au XVIIe siècle aux Etats-Unis dans la Société religieuse des Amis, aussi appelée Quakers, profondément attachée à la liberté des convictions et à la responsabilité personnelle.

Mais revenons à "Sapiens", le capitalisme y est décrit à l’origine comme une théorie à la fois descriptive et prescriptive du fonctionnement de l’économie. Peu à peu le capitalisme s’est doté d’une éthique fondée sur le dogme que la croissance économique est le bien suprême car tout le reste en dépend : la justice, la liberté, voire le bonheur. La liaison avec la science devient indispensable si l’on veut rendre ce message intelligible car la croyance en une croissance économique perpétuelle va à l’encontre de la connaissance que nous avons de l’univers physique. L’économie mondiale est exactement arrivée à ce point de rupture : l’endettement colossal accumulé depuis plus de trente ans rappelle "l’hiver" du cycle de Kondratieff et l’arrivée du "printemps" suppose soit une purge douloureuse de cet endettement par destruction créatrice, soit sa dilution dans une croissance apportée par la nouvelle ère technologique du digital, de l’intelligence artificielle, de l’Internet des objets, de la robotisation, des nano et des biotechnologies, des énergies renouvelables, etc. Bref dans une croissance durable car moins consommatrice de matières premières mais plus de matière grise.

Dans ce numéro de Stratégies & Durabilité, l’actualité du monde et de la France témoigne de ce nouveau monde en train d’émerger et de l’ancien monde qui n’en finit pas de s’éteindre. L’actualité de La Française témoigne elle du dynamisme et de l’engagement de notre société dans la croissance durable.


> Cliquez ici pour télécharger le dernier numéro de Stratégies & Durabilité

Haut de page
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies conformément à notre politique de données personnelles. En savoir plus.