Allez au contenu, Allez à la navigation

Rentrée sans éclats - La lettre Orientations & Stratégie n°172

12/10/16

Après un été extrêmement calme, le mois de septembre est venu gentiment réveiller les marchés : au calendrier chargé des 4 principales banques centrales s’est ainsi ajouté un nouvel épisode de stress sur Deutsche Bank.

La réserve fédérale américaine a décidé de laisser ses taux inchangés tout en essayant de préparer le marché à une prochaine hausse en décembre. Le marché adhère à ce scénario sans forte conviction, conscient que de nombreux facteurs de risque peuvent potentiellement le remettre en question.

La BCE s’est contentée d’un discours quasi identique à celui de juillet, sans aucune information complémentaire sur les préoccupations actuelles du marché : Quid du

problème de raréfaction de certains titres ? Quid de la prolongation ou non du programme de QE après mars 2017 ? Ces omissions de la BCE ont provoqué une hausse momentanée de la volatilité couplée à une légère tension sur les marchés obligataires.

> Pour en savoir plus, téléchargez le dernier numéro d'Orientations & Stratégies

Revenir à la liste
Haut de page
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies conformément à notre politique de données personnelles. En savoir plus.