Allez au contenu, Allez à la navigation

Pas (encore) de baisse de confiance consommateurs, l’économie UK résiste mieux qu’attendu

19/09/16

Le léger stress entrevu en fin de semaine dernière suite à une Banque centrale européenne moins accommodante qu’anticipé par le marché et à une potentielle hausse de taux américains reste présent dans le marché, sans que la direction et les facteurs de risque ne soient très clairs.

Le marché semble être un peu perdu ce vendredi et hésite quant à la direction à prendre :

  • Est-ce que l’on reprend le chemin classique : Banques centrales accommodantes, on achète donc tout, et en priorité ce qui rapporte le plus ?
  • Est-ce que l’on commence à vendre un peu, en attendant les réunions des Banques centrales américaines et japonaises, les élections aux États-Unis et en considérant que certains actifs commencent à être vraiment chers ?
  • Est-ce que l’on reste positionné sur les marchés émergents, qui ont beaucoup payé et collecté en 2016, et sont un segment potentiellement à risque si les taux américains se tendent ?
  • Quid des valeurs bancaires ? Elles ont beaucoup de potentiel si les taux se tendent et que la pente des courbes s’accentue mais en même temps leur « Return on Equity » et rentabilité sont suspectes

Bref, beaucoup de questions, et des signaux conflictuels, ce qui explique sans doute pourquoi les marchés ont passé la semaine à rebondir avant de rechuter.

Au menu de la semaine, nous avons eu :

  • Des ventes aux détails décevantes aux États-Unis, des indicateurs mineurs d’activité plutôt bons et l’inflation sortie légèrement au-dessus des attentes
  • Des chiffres britanniques toujours bien orientés (chômage / vente au détail). La Banque d’Angleterre s’est aussi réunie et a maintenu ses taux inchangés tout en notant que l’économie se comporte un peu mieux que prévu ; elle conserve tout de même un discours en faveur de taux bas.
  • Des chiffres chinois bien orientés (production industrielle, vente au détail)

Le marché nous parait toujours dangereux de manière générale, avec des positionnements très marqués de la part des investisseurs, des actifs globalement chers et des banques centrales qui selon nous arrivent en bout de course.

Chaque semaine l'Essentiel Marchés vous propose une analyse des dernières actualités financières par François Rimeu, Responsable du Pôle Total Return La Française Asset Management.

Revenir à la liste
Haut de page
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies conformément à notre politique de données personnelles. En savoir plus.