Allez au contenu, Allez à la navigation

Le prix du pétrole diminue et est au plus bas depuis novembre 2016

10/05/17

La semaine a été marquée par plusieurs points intéressants :

La baisse du pétrole avec un Brent qui passe sous les 50 dollars, au plus bas depuis novembre. Cette baisse s’effectue dans un contexte de hausse de taux, ce qui est assez rare. Toutefois, les points morts baissent donc le marché n’est pas non plus complètement illogique.

Les chiffres américains sont sortis globalement en ligne avec les attentes :

  • L’indicateur avancé ISM a déçu sur la partie manufacturière mais surprend à la hausse sur le secteur du service
  • Le rapport d’emploi affiche un taux de chômage au plus bas depuis 2007 à 4,4%, mais avec une forte déception sur les salaires qui rechutent (+2,5% sur les 12 derniers mois, on retrouve les niveaux de début 2016). La Fed se retrouve confortée dans sa stratégie de hausse de taux graduelle

La Fed, justement, a publié un communiqué assez terne. Elle considère que la faiblesse du PIB du premier trimestre est purement transitoire. Le marché anticipe complètement une hausse de 25 bps à son rendez-vous de juin.

La forte compression sur les spreads des obligations périphériques : Portugal -25 bps, Italie -20 bps, Espagne -18 bps. Le risque politique Euro est revu nettement à la baisse.

Le joli rebond également des actions Euro, en particulier des banques.

La thématique Achat sur le marché des changes a également été constatée, avec un Yen en baisse marquée. Nous nous laissons porter sur ce thème initié la semaine dernière post élections.

Revenir à la liste
Haut de page
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies conformément à notre politique de données personnelles. En savoir plus.