Allez au contenu, Allez à la navigation

Le marché ajuste ses estimations après le discours de la Fed... Toujours trop basses à nos yeux

20/05/16

La publication des compte rendus de la Fed mercredi est au centre des discussions cette semaine. Il y a quelques jours, le marché donnait 3% de probabilité à une hausse de taux en juin, celle-ci est maintenant passée à 30%.

Cette estimation est le résultat  des conclusions de la Fed, qui laisse entendre qu’une telle hausse n’est pas à écarter et l’ensemble des discours donnés par les membres de l’institution vont également dans le sens d’une sous-estimation de ce risque par le marché.

L’impact est logique : hausse des taux aux États-Unis (et légère contagion en Europe), hausse du dollar, et marchés émergents qui souffrent. Cela étant, les impacts ne sont pas très importants et il nous semble que même si le marché a commencé à s’ajuster, il ne croit pas encore véritablement ni à une hausse en juin ni à un rythme de hausse plus important (actuellement, le marché anticipe une hausse par an sur les 5 prochaines années). Nous pensons toujours que le rythme de hausse de taux anticipé par le marché est trop faible.

Les autres chiffres de la semaine sont globalement bien orientés aux États-Unis (production industrielle, immobilier) mis à part dans le secteur manufacturier ; pas d’autres données d’importance cette semaine.

Le référendum sur la sortie de la Grande Bretagne de l’Union Européenne reste un sujet important, et cela risque d’être le cas jusqu’au 23 juin. Un sondage très bien orienté a fortement fait monter la devise britannique cette semaine.

Chaque semaine l'Essentiel Marchés vous propose une analyse des dernières actualités financières par François Rimeu, Responsable du Pôle Total Return La Française Asset Management.

Revenir à la liste
Haut de page
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies conformément à notre politique de données personnelles. En savoir plus.