Allez au contenu, Allez à la navigation

Largement en dessous des 2.5% attendus : cohérent avec des actions américaines au plus haut historique ?

02/08/16

Au beau milieu de l’été, une semaine intéressante sur les marchés marquée par les annonces de deux banques centrales (Réserve Fédérale et Banque du Japon) et la publication du PIB américain.

Rien n’était attendu de la Réserve Fédérale (Fed) qui publiait juste son compte rendu, pas de conférence de presse. Le communiqué note la bonne tenue du marché de l’emploi, mais le ton reste au global toujours plutôt favorable aux taux bas.La probabilité d’une hausse de taux cette année (septembre ou décembre) est restée inchangée autour de 50% après la publication. L’impact sur les marchés a été davantage observé sur le dollar, qui a baissé significativement.

De notre côté, nous continuons de penser que l’amélioration de l’emploi et la baisse des risques externes (Chine, Europe) devrait permettre à la Fed de monter son taux en septembre ou en décembre. 

Situation complètement différente au Japon, où un assouplissement supplémentaire de la politique était fortement attendu. En effet, l’inflation reste très faible (-0.4% sur an an au global et +0.4% en excluant l’énergie et la nourriture) et le gouvernement avait fait savoir qu’il considérait qu’un geste monétaire était nécessaire pour accompagner le paquet fiscal en cours de bouclage. M. Kuroda, gouverneur de la Banque du Japon, a choisi de doubler son rythme d’achats d’actions mais a laissé inchangés ses autres leviers (taux d’intérêt, achats d’obligations).Au final le marché est déçu et le Yen reprend sa hausse face au dollar, aidé par des flux de rebalancement de fin de mois.

Notre analyse est que les achats d’actions ne vont pas changer la donne en termes macro (impact sur l’inflation japonaise probablement négligeable). Le cas du Nikkei est plus difficile à trancher (flux positifs mais macro négative).

Le PIB américain au 2ème trimestre est sorti largement sous les attentes (+1.2% annualisé contre +2.5% attendu). À nuancer toutefois, car l’impact des stocks est significatif. Nous pensons toutefois que le dollar devrait rester sous pression à court terme

Chaque semaine l'Essentiel Marchés vous propose une analyse des dernières actualités financières par l'équipe Total Return de La Française Asset Management.

Revenir à la liste
Haut de page
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies conformément à notre politique de données personnelles. En savoir plus.