Allez au contenu, Allez à la navigation

Hausse des taux Fed d’ici fin 2016 : renforcée par un rapport d’emploi US meilleur que prévu

08/08/16

Deux événements sont venus marquer cette semaine : la réunion de la Banque d’Angleterre et le rapport d’emploi américain.

Hier, la Banque d’Angleterre a assoupli significativement sa politique monétaire : baisse du taux directeur, préannonce d’une baisse supplémentaire dans les prochains mois, augmentation du programme de rachat d’actifs et achats de dettes d’entreprises. La Banque d’Angleterre suit globalement les mêmes recettes que la Banque centrale européenne. Ce programme a pour vocation d’atténuer le choc sur l’activité liée au Brexit. Ce package étant largement supérieur aux attentes des investisseurs, la réaction a ainsi été très logique :

  • Baisse des taux longs britanniques et globaux
  • Baisse de la livre Sterling
  • Hausse des marchés actions

Le rapport d’emploi américain nous a également surpris par sa robustesse : 255 000 créations d’emplois contre 180 000 attendues par le consensus. Autre point intéressant, l’inflation salariale a dépassé les attentes à +0.3% sur le mois de juillet. Ce chiffre vient prendre le marché par surprise après le PIB décevant de la semaine dernière. Logiquement, les taux courts américains se sont tendus aujourd’hui. De notre côté, nous sommes convaincus que le marché est encore trop pessimiste sur les perspectives de montée de taux de la Réserve Fédérale. Nous conservons donc la position à la hausse des taux courts américains.

Chaque semaine l'Essentiel Marchés vous propose une analyse des dernières actualités financières par l'équipe Total Return de La Française Asset Management.

Revenir à la liste
Haut de page
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies conformément à notre politique de données personnelles. En savoir plus.