Allez au contenu, Allez à la navigation

Flash - Elections présidentielles 2017 - Une phase de soulagement s'amorce au lendemain du premier tour

24/04/17

Les urnes ont parlé. Ce résultat de premier tour élimine une partie importante du risque de sortie de la France de la Zone Euro. Les pronostics de reports des voix des candidats éliminés apportent un réel optimisme pour les marchés d'ici le second tour. Il nous est ainsi possible de revenir progressivement à une gestion plus en phase avec nos perspectives économiques et notre scénario central.

Les résultats serrés lors du premier tour des élections …
Nous nous attendions à des scores relativement serrés lors de ce premier tour de scrutin, pour autant ces résultats sont en ligne avec les récents sondages. Le second tour opposera donc Marine Le Pen à Emmanuel Macron. Compte tenu des reports de votes annoncés, nous gagnons en visibilité pour le second tour. Tout l’enjeu sera pour le candidat élu d’avoir une réelle majorité aux législatives de juin prochain. D’ici là, il sera possible de connaître quelques fluctuations sur les marchés financiers auxquelles nous serons bien entendu attentifs.

... ne modifient pas l’environnement général avant le second tour
Les séances boursières de la semaine dernière ont vu les indices d’actions françaises réaliser de meilleures performances que leurs homologues européens. L’écart sur le marché obligataire entre les taux d’intérêt à 10 ans allemand et français (Spread Bund/OAT) s'est à nouveau resserré. En outre, les taux français et périphériques devraient, en relatif, profiter de cette levée du risque politique.

Dans ce contexte, nous revenons à des positions plus en phase avec l’amélioration de la tendance économique depuis le début de l’année
En ce début de second trimestre 2017, les indicateurs économiques sont de bonne facture. Les résultats d’entreprises sont conformes voire supérieurs aux anticipations. La tendance à moyen terme est par ailleurs prometteuse. De ce fait, sauf évènement imprévisible, et dans l’hypothèse de l’élection d’Emmanuel Macron, candidat pro-européen, les marchés devraient lui réserver un accueil plutôt favorable.

Nous choisissons donc d’adopter un biais plus optimiste à court terme dans la mesure où les craintes majeures se sont dissipées. Notre stratégie d'investissement redevient largement guidée par les fondamentaux et moins empreinte du risque politique.

Revenir à la liste
Haut de page
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies conformément à notre politique de données personnelles. En savoir plus.