Allez au contenu, Allez à la navigation

"Et pourquoi pas des immigration bonds ?"

04/09/15

Nier la réalité de l’immigration conduit invariablement à l’exclusion, la clandestinité, la montée de la xénophobie, de l’extrême droite, de la violence et de manière ultime à la guerre. De même, nier que les problématiques de races et de religions sont des composantes importantes serait tout aussi stupide.

La problématique des flux migratoires en provenance aujourd’hui des pays en guerre, demain ceux liés aux évolutions climatiques, est une occasion supplémentaire de créer une Europe unie.

Certes les situations sont très différentes aujourd’hui de celles qui prévalaient aux Etats-Unis au XIXe, XXe et même au début de notre siècle, mais il n’en demeure pas moins que l’on peut tirer des enseignements (et donc des politiques) des erreurs, comme des succès, faits par d’autres pays dans le passé.

Si la colonie de peuplement fut le cas de l’Algérie par la France et des Etats-Unis par l’Angleterre, l’immigration massive n’a jamais été de la volonté des pays d’accueil y compris aux Etats-Unis, et rarement de la volonté des migrants eux-mêmes, pour qui le choix de rester dans leur pays d’origine n’existait pas.

Pour lire l'intégralité de la Lettre de Xavier Lépine, cliquez ici

 

Revenir à la liste
Haut de page
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies conformément à notre politique de données personnelles. En savoir plus.