Allez au contenu, Allez à la navigation

Baisse du chômage aux Etats-Unis et inflation salariale en hausse… Effet ouragan ?

12/10/17

Très gros chiffres cette semaine, avec les ISM qui sortent au plus haut depuis 10 ans et un rapport d’emploi difficilement lisible, mais dans le sens d’une inflation salariale en hausse.

Nous savions que les ouragans auraient des effets difficiles à évaluer sur l’activité de septembre, nous sommes servis.

Le détail du rapport d’emploi montre une forte baisse du taux de chômage de 4,4% à 4,2%, avec en plus un taux de participation qui augmente, sauf que tout cela s’est fait avec des destructions d’emploi, ce qui manque pour le moins de cohérence. Du coup, il est assez compliqué d’accorder beaucoup de crédit à ce rapport, y compris à la composante inflation salariale en hausse à 2,9%. Malgré tout, couplé aux deux ISM (eux aussi affectés, le plus haut précédent en 2005 sur le non manufacturier était lié à Katrina), cela fait monter les taux américains et le dollar.

Autre sujet de la semaine et qui va nous occuper pour les prochaines semaines : la nomination du prochain président de la Fed. Quatre candidats semblent se détacher : Yellen, Powell (même ligne que Yellen), Warsh (rigide) et Cohn (plus compliqué à lire). En fonction du positionnement de chacun sur les différents sujets de la Fed, cela aura sans doute des conséquences sur les taux, le dollar et le secteur bancaire.

Enfin, il ne faut pas oublier la réforme fiscale qui « pourrait » voir le jour en fin d’année, mais qui là aussi est très incertaine.

Bref, la situation américaine n’est à l’heure actuelle pas évidente à déchiffrer, avec beaucoup de choses que nous ne maitrisons pas.

 

En Europe, nous avons eu les minutes de la BCE qui ne nous apprennent pas grand-chose et peu de chiffres macro d’importance (ventes au détail légèrement décevantes). L’actualité a été dominée par les velléités d’indépendance de la Catalogne, ce qui a brièvement fait souffrir l’Espagne (sur les taux et les actions). Nous sommes en attente, en espérant que le stress augmente pour pouvoir en profiter (sachant que la probabilité que la Catalogne devienne indépendante est d’environ 0%), mais cela a peu de chance d’arriver.

 

La semaine prochaine commence la saison des résultats aux Etats-Unis. Les attentes sont pour le moment à +5,5% de croissance des résultats sur les 12 derniers mois (ce qui est assez bas) et qui devrait donner lieu à des résultats au-dessus des attentes comme d’habitude.

Revenir à la liste
Haut de page
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies conformément à notre politique de données personnelles. En savoir plus.