Allez au contenu, Allez à la navigation

"A la recherche de rendement courant" - La Lettre Asset et Allocations n°4 est parue

16/05/16

Des conséquences des politiques monétaires ultra-accommodantes sur le rendement des actifs

D’hétérodoxes à l’origine, les politiques monétaires ultra-accommodantes sontdevenues de plus en plus orthodoxes au fil des ans, à un tel point qu’on a du mal à en imaginer la fin, tout au moins en Europe et au Japon. 

Les Japonais ont été les premiers à se lancer à grande échelle en 2001, après trois 
ans de déflation rampante. Quinze ans après, la Banque du Japon continue defaire croître sa base monétaire sans réel impact sur l’économie. La Fed a initié la politique de taux zéro couplée à l’assouplissement quantitatif en 2009 et juge avoir atteint ses objectifs en arrêtant l’assouplissement quantitatif puis en relevant son taux directeur en 2015. Il est à noter que le taux directeur de la Fed n’est jamais passé en taux négatif à l’inverse de la Banque du Japon qui vient de sauter le pas. Dans la zone euro, la BCE a sérieusement adopté une politique monétaire ultraaccommodante à partir de 2015, jugeant le risque de déflation élevé...

Revenir à la liste
Haut de page
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies conformément à notre politique de données personnelles. En savoir plus.